Gina B- Nahai – Bons baisers de Téhéran

Le Fils de Raphael a été tué aux Etats-Unis. Le businessman important avait beaucoup d’ennemies qui lui en voulaient. Entre eux sa femme. Le plus la police essaie de comprendre ce qui s’est passé, le plus long la liste des suspects devient. Et il leur faut retourner au passé et en Iran où tout a commencé.
Le roman commence comme un policier classique avec l’assassin d’un personnage connu. Mais l’histoire se développe en drame familial, en histoire juive et histoire de l’Iran. Tout est lié et la situation politique se montre plusieurs fois comme moteur pour l’histoire. Le roman raconte aussi l’histoire du rêve américain, d’une meilleure vie en Amérique du Nord – et de la réalité comme un membre d’une communauté en exile où les lois du patrimoine existent toujours et où la famille et les liens sont plus importants que ce qu’on sait faire.

Bien sûr, l’aspect de l’assassin avait du suspense, mais pour moi, l’histoire des Juifs iraniens (dont l’existence ne m’était pas trop évidente) et leur problèmes d’acceptation au Moyen Orient et aux Etats-Unis était nettement plus intéressante et impressionnante.
Advertisements